mardi 17 janvier 2017

Gambie: Yahya Jammeh recrute des mercenaires libériens et sierra-léonais pour sa sécurité

Gambie: Yahya Jammeh recrute des mercenaires libériens et sierra-léonais pour sa sécurité

Yahya Jammeh a décidé de ne pas se laisser intimider par les menaces d’attaques perpétuées par la CEDEAO. Il a donc pris l’initiative de se protéger. Pour ce faire, l’homme fort de la Gambie a recruté des ex-mercenaires venus de la Sierra Léone et du Libéria.

Yahya Jammeh a sollicité le soutien des ex-mercenaires du Libéria et de la Sierra Léone pour faire face à la CEDEAO. D’après le journal quotidien le président déchu de la Gambie les a recrutés pour défendre sa cause. Ces personnes ont semé le chaos partout où ils sont passés.

A 15 jours de la fin de son mandat, il se prépare à une riposte de la CEDEAO. Le journal nous fait savoir qu’un commandant de cette milice a confirmé l’offre et se prépare pour la capitale gambienne.

Un ex commandant de l’armée libérien qui a rejoint Banjul, interrogé par Buzzfeel news déclare que « Yahya Jammeh est prêt à combattre jusqu’au bout et à dépenser de l’argent pour rester au pouvoir ». Le soldat en question fait partie d’une légion d’ex mercenaire de Charles Taylor et aussi de la Sierra Léone recruté par Yahya Jammeh.

Le président gambien compte utiliser toute ses cartouches pour rester au pouvoir. Le fait de recruter ces mercenaires témoigne de la division de son armée, une source nous informe que les soldats de l’ethnie mandingue sont momentanément désarmés par le dictateur gambien. Yahya Jammeh ne compterait que sur le soutien de 1000 soldats d’après le quotidien. Ce qui porte à croire que les combattants ont tourné dos au président déchu.

Vue que la paix existe dans la sous-région ses ex-mercenaires étaient restés au chômage depuis un bon moment. D’après un ancien commandant, ces soldats font environ 20.000 combattants et dans ce lot on compte les soldats et les mercenaires. « Il y a environ 20.000 soldats et rebelles libériens déclassés dans tout le Libéria, le Ghana, la Sierra Léone et la Cote d’Ivoire», nous apprend ledit commandant.

«Ils sont tous très pauvres et vivent dans des camps de réfugiés. Avec la guerre, ils trouvent un moyen de gagner leur vie et ainsi ne se soucient pas de savoir dans quel côté se trouve la légalité. Personne ne se soucie de cela tant qu’ils sont payés», amorce-t-il.

Un autre officié supérieur des services de renseignements en Côté d’Ivoire, joint au téléphone laisse entendre, qu’«il y a un vaste recrutement d’ex militaires Ivoiriens et de mercenaires Libériens en cours, dirigés par d’anciens officiers sous l’ordre de Charles Taylor»

Il ajoute que «les recrutements se déroulent dans le sud de la Cote d’Ivoire, autour de Saint Pedro, Grabo, Tai et Toulepleu. Ces villes sont près de la frontière poreuse avec le Libéria où les mercenaires ont souvent glissé durant la guerre civile de 2012 en Côte d’Ivoire».

D’après ces informationss, le nombre de combattants tourne aujourd’hui entre 300 et 400 miliciens. La plupart d’entre eux vont accepter l’offre car la somme offerte est de 60.000 à 240.000 Fcfa par jour (100 et 400 dollars).

avec Sénénews.com

Share Button

About The Author

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*